Le blog du Collectif PIC

Dijon : "La Poste ne respecte pas le droit de grève !"

"La Poste ne respecte pas le droit de grève!". C'est la section CGT de la Plateforme Industrielle du Courrier de Dijon-Longvic (PIC) qui le dit et qui l'écrit même dans une lettre ouverte au directeur de cet établissement.

Depuis de nombreux mois, le syndicat CGT assure constater un "recours systématique à l'emploi d'intérimaires les jours de grève" dans ce qu'on appelait jadis le "centre de tri" de Dijon-Longvic. Malgré les nombreuses interventions des militants qui dénoncent ce fait lors des fréquentes tables rondes syndicales, cette pratique tendrait "à s'amplifier notamment les vendredi soirs ainsi que les jours de grève" d'après la CGT. Le syndicat dit avoir alerté l'Inspection du Travail à ce sujet.

C’est une remise en cause du droit de grève (J.L Sac)

Jean-Luc Sac, le secrétaire départemental du syndicat CGT-FAPT explique qu’« on constate à chaque fois l’embauche d’intérimaires pour remplacer les grévistes. Nous sommes intervenus auprès du directeur et de l’inspection du travail également pour le dénoncer parce qu’on considère que c’est une remise en cause du droit de grève tel qu’il existe. Ils prennent quelques intérimaires pour écouler un maximum de trafic, sous couvert de qualité du service public postal, alors qu’on sait que le reste du temps, ils s’en fichent. »

400 personnes sont employées dans cette PIC de Dijon-Longvic**. Elles trient l'ensemble du courrier pour la Côte-d'Or, la Saône-et-Loire, le Jura, le Doubs et la Haute-Saône. Chaque jour, ce sont un million deux cents mille lettres, courriers et colis qui y transitent!

 

Lire l'article ICI



21/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres