Le blog du Collectif PIC

SOCIAL Les postiers du centre de tri vitrollais ne veulent plus "travailler pour la gloire"


Voila maintenant près de neuf mois que la section vitrollaise du syndicat SUD PTT tance la direction de la Poste pour "un rétablissement dans ses droits du personnel du centre de tri de Vitrolles, notamment sur la question de la récupération des repos tombant un jour férié". À entendre le syndicat, cette mesure, qui serait pourtant déjà appliquée dans d'autres centres (Auvergne, Basse-Normandie...), ne serait toujours pas entrée en vigueur localement.

"Le point de non-retour est franchi"

"Chez nous, c'est dû "tais-toi et bosse". Le point de non-retour est désormais franchi pour des collègues qui sortent d'une ère autoritariste", souligne Yann-Quay Bizet, de SUD PTT.

Depuis le 3 mai, suite à un mouvement de grève, près de 80 % du centre de tri est à l'arrêt selon le syndicat, qui précise que "la direction du réseau industriel du courrier refuse toutes réponses ou négociations jusqu'à aujourd'hui. La direction locale, elle, se dit totalement impuissante. La Poste préfère le pourrissement au lieu du dialogue social tant vanté sur la propagande postale".

La direction de la Poste à quant à elle montré un certain étonnement face aux propos accablants de SUD PTT. D'autant plus que selon elle, "à la plateforme de Vitrolles, tout est bien appliqué au niveau ressources humaines, le cas vitrollais n'est pas différent des autres plateformes". En revanche, La Poste concède qu'il peut parfois, en fonction des sites et de leur mission, y avoir "des adaptations en fonction des régimes de travail. On réfléchit dans ces cas-là à assurer un meilleur équilibre", souligne-t-elle.

 

lire ICI



06/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres